couv7062114

Résumé :

Mr Shaitana est un bien étrange personnage : longue figure, moustache cosmétiquée et sourcils en accents circonflexes qui accentuent son air de Méphisto. Et Mr Shaitana, qui est véritablement diabolique, s'est plu, ce soir-là, à convier à dîner huit hôtes triés sur le volet : quatre spécialistes du crime et quatre personnes qui seraient - à ses dires - des criminels assez habiles pour ne s'être jamais fait pincer. Il ne faut pas trop jouer avec le feu, fût-on le diable ou peu s'en faut. Au cours de la partie de bridge qui prolonge cette extravagante soirée, le rictus démoniaque s'effacera définitivement de la longue face de Mr Shaitana. Tout simplement parce que l'un de ses invités lui a donné un coup de poignard bien placé...

 

Mon avis :

J’ai choisi cette lecture pour participer au Chalenge Un mot, des titres proposé par Azilis sur livraddict et pour le Chalenge Agatha Christie 2017 proposé par Julie 86 sur Livraddict.

C’est toujours un régal pour moi de me plonger dans un roman d’Agatha Christie. “Cartes sur table” est un titre que je ne connaissais pas.

J’ai retrouvé avec grand plaisir ce cher Poirot qui est ici entouré du chef de police Battle, du colonel Racer et de la romancière Ariane Oliver pour trouver le coupable parmi quatre suspects. Suspects et fins limiers seront tous présents au moment du crime car la victime n’est autre que leur hôte; le richissime et diabolique Shaitana. Cet homme inquiétant avait pour habitude d’organiser des réceptions excentriques. Celle-ci lui sera fatale. Il y avait convié Poirot quelques semaines plus tôt lors d’une rencontre fortuite. Il souhaitait faire découvrir au célèbre détective sa “collection d’échantillons rares du crime”; il entendait par là des êtres humains ayant commis des crimes sans s’être fait prendre.  Dès les débuts de l’enquête, nous apprenons que Shaitana effrayait tout le monde car il semblait en savoir long sur le passé de chacun. Aussi le chef de police Battle, va-t-il fouiller dans le passé des quatre suspects. Poirot quant à lui, comme à son habitude, laissera chacun perplexe dans sa façon de mener l’enquête.

L’auteur brosse une fois de plus avec brio le portrait psychologique de chacun des protagonistes. Poirot est brillant et nous réserve quelques rebondissements. J’ai trouvé qu’il restait un peu à l’écart et qu’il se montrait sous un autre jour dans cette enquête. Disons qu’il reste sur la réserve et laisse le premier rôle à Battle pour mieux entrer en scène à la fin. Car qui d’autre que notre petit belge préféré est à même de dénouer le méli-mélo de l’histoire?

Un bon moment de lecture!

 

5abd1d3762d8c51466ca7acca9f892f5682754logodxfd3o