couv47763830

Résumé :

C’est l’événement de la saison sur l’île de Waskeke : Daphnée, l’ainée des Van Meter, se marie! Mais alors que famille et amis sont en effervescence, son père, lui, arbore une mine maussade.

Pour Winn, banquier désabusé de cinquante-neuf ans, passe encore de voir sa fille très enceinte s’afficher en robe viriginale, de supporetr les commentraires gras des cousins de orivine et les discours éméchés de sa belle-soeur. Passe encore qu’une fuite de homard sème la panique et q’'u’une baleine choisisse précisément ce week-end pourvenir s’échoier sur la plage. Passe enfin que son éducation toute protestante l’empêche de goûter aux appâts de la jeune Agatha, demoiselle d’honneur particulièrement accorte.

Non. Le vrai scandale pour Winn, cette obsession qui hante ses nuits, se résume à une seule question : pourquoi les prtes du Pequod, le club le plus huppé de l’île, ce sanctuaire des âmes bien nées, lui restent-elles désespérément closes?

Mon avis :

J’ai choisi Plan de table pour répondre à l’ultime consigne du challenge des filles de Mrs Bennet : Un livre qui a pour principal sujet: un mariage!

L’auteur nous invite à participer aux derniers préparatifs de mariage de la riche famille Van Meter, sur l’île huppée de Waskeke située en Nouvelle-Angleterre. Si pour certains, cette région est considérée comme la plus progressiste du pays, ici on évolue dans l’upper class américaine, bien ancrée dans ses principes et ses codes d’antan. Ces derniers seront passés au crible sous la plume acerbe et drôle de l’auteur.

Pas facile pour Winn, d’accepter que sa fille Daphnée se marie enceinte de sept mois. Lorsqu’il rejoint femme, filles et demoiselles d’honneur dans la somptueuse demeure de vacances, quatre jours avant les noces, l’homme fait le bilan de ses déceptions. Ainsi, son passé sera dévoilé au fil des pages. Lui qui a épousé Biddy par convenance. Biddy qui ne lui a pas donné d’héritier mâle. Sa plus jeune et préférée fille, Livia, qui vient de faire scandale. Et le pire de tout, cela fait trois années consécutives que l’adhésion au sélect club de golf de l’île, le Pequod, lui est refusé. C'est trop pour un seul homme. Il va pendant ces quelques jours disjoncter, sous le regard perplexe de la délicieuse Biddy et sous l’oeil amusé de Céleste sa belle-soeur qui, entre deux verres, le mettra en garde contre la jolie et aguicheuse demoiselle d’honneur Agatha. Cette dernière joue à la perfection son rôle. Winn saura-t-il resister à la tentation?

Parallèlement, l’auteur donne la parole à Livia et son mal-être suite à sa rupture avec le fils Fenn dont la mère fut l’ex petite amie de…Winn et le père un haut membre du Pequod… On frôle le vaudeville!

Pendant ces quelques jours, on croise une ribambelle de personnages hauts en couleur. Certains, comme Dominique et Biddy tiennent vraiment la route. D’autres sont au contraire déjantés. On côtoie des gosses de riches bien comme il faut qui collent au moule et d’autres plus en marge et quelque peu paumés au grand damne de leurs parents.

J’ai trouvé intéressant cette intrusion dans la famille Van Meter et ce qu’elle représente. Les longueurs du récit et le manque d’émotion émanant des personnages caractérisent bien cette famille ou affectif et spontanéité n’ont pas vraiment leur place. Je pense que l’auteur s’est quant à elle bien amusée. Le ton est sarcastique à souhait!

Mon passage préféré est sans conteste l’entrée en scène de Sam Snead : "You-hou! Mère-de-la-mariée". On a là une caricature parfaite de l’organisatrice de mariage américaine. Elle est juste excellente! Elle intervient vraiment tard et très peu dans le récit, c'est dommage car elle est la seule distraction du roman.

Cette lecture un peu plan-plan m'a quand même fait sourire.  Vous ne trouverez-là ni romance, ni intrigue juste une parodie de l’upper class à lire au énième degré! Je m’attendais à bien pire au vue des critiques.

 

 Lesfillesdemrsbennet