Résumé 

résuméliaisons

 

L'auteur :

pierreambroise

 


Mon avis :

J'ai lu ce roman grâce au challenge Lire un Classique tous Ensemble.

J'ai d'abord été étonnée de découvrir le style épistolaire choisi par l'auteur. Mais finalement, cela a l'avantage d'offrir des textes courts faisant ressortir les traits et points de vue de chaque personnage tout en apportant une "authenticité" à l'intrigue.

Le récit nous plonge dans la bonne société du XVIIIe. Le siècle des lumières... "ce siècle de philosophie, où les lumières, répandues de toutes parts, ont rendu, comme chacun sait, tous les hommes si honnêtes et toutes les femmes si modestes et réservées." Ceci est un extrait de l'avertissement de l'éditeur* que l'on peut lire au début du livre. On devine le ton ironique... L'auteur va en effet montrer une autre facette de ce siècle lumineux en nous menant au coeur du théâtre du libertinage. Dans une hypocrisie et une méchanceté ambiantes, il nous conte les manigances d'un couple de libertins sans scrupules qui choisit comme victimes des hommes et femmes honnêtes.

J'ai réellement détesté la Marquise de Merteuil et le Vicomte de Valmont. Pourtant il faut leur reconnaître une intelligence remarquable et une capacité à manipuler leur entourage tout à fait déconcertante. Les victimes m'ont semblé bien naïves. Il faut dire que la petite Cécile seulement âgée de 15 ans, sort tout juste du couvent où les choses de la vie ne lui ont pas été enseignées et par les soeurs et par sa propre mère. La présidente de Tourvel m'a fait de la peine, face au harcèlement incessant de Valmont. Ce dernier incarne la goujaterie par excellence. Quant à la marquise à la fois calculatrice et perfide dit vouloir venger le sexe faible alors qu'elle offre sciemment une jeune fille en pâture à Valmont. Remarquez, c'est ce que fait Mme Volanges en voulant marier sa fille à Gercourt mais sans connaître la mauvaise réputation de ce parti...

Pour moi, ce livre demeure avant tout un témoignage historique de la condition des femmes au XVIIIe. Je trouve que De Laclos nous renseigne beaucoup sur ce point en mettant en scène plusieurs femmes de divers horizons. Je ne peux que conseiller cette lecture! Le vocabulaire et les tournures de phrase demandent une attention particulière; à lire au calme donc...


Gossip :

Une lecture attentive de l'élégant langage utilisé par l'auteur fait parfois ressortir de crus sous-entendus. Les liaisons est un récit provocateur; qui remporte un franc succès dès sa sortie en 1782. Cependant au XIXe, l'oeuvre,  jugée immorale, sera interdite pour un temps. Puis au milieu du XXe elle pourra être inscrite dans tous les programmes scolaires et sera adaptée au cinéma en France et à l'étranger.

Nous ne savons pas si les moeurs décrites par De Laclos ont été inspirées par une connaissance livresque ou par une réelle expérience; mais les contemporains avaient pour jeu de rapprocher les protagonistes du roman à des personnalités parisiennes ou grenobloises** existantes...


 

*Éditeur inventé par l'auteur

** L'auteur a vécu à Grenoble

 

504628rductionimge        challe12